Le désherbage mécanique constitue une pratique économe et raisonnée.

Pays d’Iroise Communauté en collaboration avec la Chambre d’agriculture 29 et la FD CUMA 29 organisait en juin à Landunvez une démonstration de désherbage mécanique sur culture de maïs à destination des agriculteurs du territoire. L’animation s’inscrivait dans un programme d’accompagnement des éleveurs pour la réduction des produits phytosanitaires en lien avec l’amélioration de la qualité de l’eau.

L’agriculture étant un acteur majeur de l’économie du territoire, la Communauté de communes du Pays d’Iroise tant à accompagner au mieux les acteurs de la filière au sein de différentes thématiques.

Notamment celles en lien avec l’optimisation des systèmes d’exploitation agricole et la réduction de l’impact environnemental des différentes pratiques. Dans ce cadre, d’autres animations sont en cours sur le Pays d’Iroise comme la mise en place d’un groupe de travail d’agriculteurs sur le développement de leur système herbager.

Un peu plus d’une quinzaine d’agriculteurs du Pays d’Iroise et des territoires limitrophes ont participé à l’animation qui s’est déroulée sur une parcelle en cours de conversion en agriculture biologique et appartenant à l’Earl de Laezh Breizh de Plourin. 

Dans un premier temps, Odile le Du et Benoit Nezet, techniciens de la chambre d’agriculture sont intervenus sur les avantages économiques et les éléments techniques de la pratique du désherbage mécanique.

Ils ont été suivis par une présentation détaillée d’Alain Laurec, président de la FD CUMA 29, des différents outils présents sur place et mis à disposition notamment par les cumas (Coopératives d’Utilisation de matériel agricole) de Larret (Plourin), de Saint Ergat (Treouergat) et des Lacs (Bourg Blanc) : herse étrille, Roto-étrille, Bineuse.

La présentation s’est accompagnée d’une démonstration pratique et du témoignage d’agriculteurs déjà pratiquant ce type de technique culturale. 

 

Enfin, les interventions ont été complétées par l’intervention de représentants de constructeurs venus présenter leur matériel et exposer les dernières innovations disponibles pour améliorer le confort des utilisateurs comme la bineuse avec assistance GPS et caméra de guidage.

De nombreuses Cuma du Pays d’Iroise sont déjà dotées de matériel permettant le désherbage mécanique des cultures.

 

 

La pratique, si elle demande une certaine technicité, séduit néanmoins de plus en plus d’adeptes tant pour ses avantages économiques que ses qualités en termes de mesures agro-environnementales.  

Elle est utilisable autant en agriculture conventionnelle que biologique sur un très large panel d’adventices.

 

 

La réduction des coûts liés aux produits phytosanitaires, l’amélioration de la structure et la limitation de la pression chimique sur les sols sont les arguments privilégiés des agriculteurs ayant adoptés cette technique alternative et raisonnée. 

Face à l’engouement grandissant, la CUMA de Larret à Plourin, forte de sa cinquantaine d’adhérents issus de productions variées a acquis cette année une bineuse dotée de caméras de guidage.

 

La démonstration de désherbage mécanique était donc l’occasion d’inaugurer le matériel et de convaincre les agriculteurs locaux dont les adhérents de la Cuma qui se sont engagés à l’utiliser.

 

L’agriculture étant un acteur majeur de l’économie du territoire, la Communauté de communes du Pays d’Iroise tant à accompagner au mieux les acteurs de la filière au sein de différentes thématiques. Notamment celles en lien avec l’optimisation des systèmes d’exploitation agricole et la réduction de l’impact environnemental des différentes pratiques. Dans ce cadre, d’autres animations sont en cours sur le Pays d’Iroise comme la mise en place d’un groupe de travail d’agriculteurs sur le développement de leur système herbager.